La compagnie de Krisegis s’est vue confier une mission pour le moins étonnante en ce doux soir de Maisial. On aurait rapporté à Tahroy que des tombes se feraient piller, parfois même détruire, dans le cimetière au sud d’Astrub. Aussitôt, le sacrieur se chargea de prendre en note la plainte du client. Il entama une visite des lieux encore déserts sans doute à cause de la lumière du soleil encore trop importante. Il décida donc de s’y rendre plus tard. Dans la soirée, il retrouva les membres de la compagnie à qui il proposa cette aventure, mais aussi quelques aventuriers de passage intéressés par nos activités.

Le groupe composé de 8 personnes s’est donc retrouvé au Sud de la cité d’Astrub près de la statue Sacrieur et entreprit une marche vers la forêt. En s’enfonçant dans celle-ci, les aventuriers tombèrent nez à nez avec un fantome très agressif qui tenta de s’en prendre à Miss-Gildexx, une jeune osamodas qui souhaitait rejoindre nos rangs. Heureusement, Sting se trouvait à côté d’elle et la protégea d’un coup de marteau mortel. 

Un violent combat s’enclancha. Le sacrieur, épaulé par le reste de la compagnie resté à distance, déchaina toute sa violence sur le fantome qui finit par disparaitre sous ses coups. Il laissa un mystérieux coffre fermé à clef derrière lui. Après de nombreuses tentatives pour l’ouvrir de force ils se rendirent à l’évidence : il fallait retrouver la clef.

Ils entendirent des bruits métalliques venant de l’Ouest et décidèrent d’en trouver la source. Il s’agissait d’un vieux mineur qui détruisait une tombe en s’aidant de sa pioche. Nos apprentis tentèrent de le stopper et de lui demander des explications. Mais le vieux de l’entendait pas de cette oreille, il nous menaça à plusieurs reprises puis appela pas moins de trois complices répartis dans le cimetière pour l’aider dans un combat.

Un combat qui fut long et terriblement éprouvant pour les troupes de la compagnie qui n’en ressortirent pas indemne. Mais ils réussirent à prendre le dessus et le groupe de vilains tomba sous une dernière flèche explosive d’Aluchtal. Quelques uns réussirent néanmoins à prendre la fuite. Ils laissèrent derrière eux une clef qui servi à ouvrir le coffre du fantôme de tout à l’heure. Il contenait un bracelet en jade sur lequel était inscrit : « A ma fille Lahmya »…
Le vieillard exténué fut ramené à la milice d’Astrub qui l’enferma derrière les barreaux pour une durée encore indéterminée. Le groupe fut récompensé par une grosse somme de Kamas répartie équitablement entre les participants.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *