La pendaison de crémaillère de Rayjin et Raven

Participants : To, Nilacina, Rayjin, Raven, Sezario, Leo et Tahroy.

« Pendaison de crémaillère, […] Rayjin et Raven », voilà l’affiche accrochée sur la porte du Qg ce jour-là. Rayjin et Raven sont deux vieux membres de la Compagnie de Krisegis, pas qu’ils soient là depuis des années mais plutôt qu’ils étaient les premiers à nous rejoindre et à partager nos aventures. J’avoue avoir été plutôt joyeux à l’idée de les revoir, depuis plusieurs mois ils étaient recherchés par le père de Rayjin et ils cherchaient un moyen de se cacher. Des affaires privées. La soirée a plutôt commencé simplement, découverte du nouveau sexe de Rayjin, alcool et boissons tournaient… To nous a même rejoins sans le vouloir, trouvé dehors par l’Hurledent de Rayjin. Une soirée banale ? C’est à partir de là qu’ont commencé les ennuis, plusieurs bruits se faisaient entendre à l’étage. Sons tout sauf habituels, Raven les entendait depuis l’achat de la demeure, mais sans jamais rien trouver. Une petite visite du groupe s’est imposée, de quoi visiter également les autres pièces – Rayjin et Raven n’ont qu’un lit pour deux – dont le grenier d’où provenaient les bruits…

Et c’est ainsi que nous sommes tombés sur un « Gobelin de maison », aussi nommé Gob-Koup par le précédent propriétaire. Il assurait être lié à la demeure et qu’il possédait la clef du coffre. Clef qu’il n’accepte de remettre que si Raven prouve qu’elle est digne de le commander. Les soirées, c’est sympathique… Mais j’avoue que tout ceci sentait l’aventure ! Ou du moins de quoi sortir d’Astrub et de visiter un peu du paysage. J’ai été assez heureux de voir qu’ils acceptaient tous. La première épreuve pour prouver sa valeur à Raven était de tuer un horrible monstre qui avait fait autrefois souffrir Gob-Koup et sa famille, on commençait plutôt fort ! La créature était cachée dans une mine du Lac de Cania, à priori il aimait miner. Un simple mineur sombre ? Les Gobelins sont souvent engagés comme mineurs aujourd’hui, il leur a peut-être volé leur travail.

Nous avons été plutôt surpris, il ne s’agissait pas d’une créature énorme, mais plutôt d’un Bwork. Certes il était plus puissant que la moyenne, mais To nous a présenté sa surprenante magie Féca : aveuglé, le pauvre n’a pas pu se défendre correctement et nous l’avons défait. C’est dans un dernier grognement que le Bwork nous a appris la raison de cette vengeance : c’était un voleur de Shigekax. On ne vole pas les Shigekax d’un Gobelin.

Après ce « difficile » combat, Gob-Koup nous a exposé l’un des plus grands problèmes de son existence : il était amoureux et craignait fortement que la jeune femme ne soit pas réceptive au vu de son apparence. Il fallait donc le préparer, le rendre plus… correct. L’épreuve fut bien plus compliquée que prévu ! Il trouvait tout beau, que ça soit des détritus ou une tête de piou. To, Raven et Léo ont finalement réussi à le rendre un peu plus présentable. Le voici donc affublé d’un merveilleux chapeau de marié, de fleurs dans une main – qu’il avait tentée de manger – et de Shigekax à lui offrir dans l’autre. Il était dur de faire mieux, c’était un Gobelin après tout. La jeune femme se trouvait près du grand lac, une charmante Eniripsa vêtue de rouge qui observait les poissons. Nous observions de loin, le Gobelin n’osait pas il fallait le pousser un peu.

Nous l’encourageâmes de loin, essayant en vain de ne pas se faire remarquer par sa tendre amoureuse qui ne l’était pas tant, je suis persuadé d’avoir vu un couteau dans la main de cette dernière. Malgré la distance, nous étions capables d’entendre la conversation qui, sans aller jusqu’à mal tourner, ne prit pas la tournure à laquelle nous nous attendions. Gob-Koup se présenta et voulut offrir les fleurs et les Shigekaxs à l’Eniripsa qui se mit à rire et à complimenter le gobelin pour son apparence des plus amusantes, et c’est alors que le gobelin s’enfuit à toutes jambes plus heureux que jamais

Et c’est bien sûr sans compter sur notre discrétion légendaire que la jeune femme nous remarqua, femme à laquelle la plupart d’entre nous prîmes la peine de lui expliquer la situation. Quant à nous autres, nous sommes partis rejoindre le gobelin.
Gob-Koup semblait aux anges et a finalement reconnu Raven comme étant sa nouvelle maitresse. Prêt à la servir jusqu’à la mort, jusqu’à ce qu’il se rendre compte que sa maîtresse lui avait donné un vêtement plus tôt.

Selon la tradition des gobelins, ou du moins de celui-ci, un gobelin qui reçoit en cadeau un vêtement fait de lui un gobelin libre !
C’est après avoir réalisé cette déroutante nouvelle qu’il rendit donc la clef du coffre à sa nouvelle..Ancienne propriétaire, et il partit ainsi à la recherche de nouvelles conquêtes féminines et cette fois avec toute la confiance dont il a besoin.
Nous sommes donc retournés chez Raven et Rayjin pour découvrir une récompense des plus méritantes, un coffre remplis de Kamas et de roses des sables et quelques bonbons pour les plus gourmands.

Compte-rendu par Tahroy et Augurel


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils