27 Octolliard 647

Depuis plusieurs jours à Astrub, certains ne dormaient plus ou n’osaient plus sortir le soir, pas même pour aller au Zaap. Les quelques naïfs se faisaient racketter par les trois frères bandits ; Na, Po et Li. C’est ainsi que Tahroy, de retour dans la cité, nous proposa de capturer ces trois filous pour les livrer à la milice.

Armand-Grenage, Nilacina, Luvsan, Tahroy, To et moi-même étions devant le quartier général. Notre chef nous expliqua la situation et ce qu’il avait pu apprendre sur les bandits grâce aux miliciens ou aux témoins.https://cdn.discordapp.com/attachments/373559063637917696/379742401599897620/capture.PNG

 

Na était un petit bandit teigneux, il s’attaquait aux passants et ou fouillait les poubelles. Po lui était un habile voleur, il fait surtout son travail au marché et enfin Li était le costaud du groupe, un contrebandier spécialisé dans les armes et le chantage.https://cdn.discordapp.com/attachments/373559063637917696/379763608789450752/Avisd_de_recherche.png

Nous décidâmes de nous séparer afin de les trouver plus rapidement. Les deux équipes étaient formées de : Armand-Grenage, Luvsan, Nilacina et To pour l’atelier des bijoutiers et de Tahroy avec moi-même pour l’atelier des forgerons.

Sur le chemin, nous rencontrâmes cependant Nilacina, elle s’était trompée de chemin et était entrée dans l’atelier forgeron. À l’intérieur, elle était tombée nez à nez avec Li. Peu rassurée, elle repartit aussi vite qu’elle s’était montrée et nous entrâmes à l’intérieur.
Il y faisait une chaleur horrible, les fours étaient en activité et Li était au fond, en train de menacer un artisan. Il se retourna et fit de même envers nous. Pour gagner du temps, je lui proposai une bourse de kamas pour des menottes, mais la valeur était bien trop peu élevée pour lui et agacé, il leva son énorme marteau vers moi.https://media.discordapp.net/attachments/373559063637917696/379742409115959306/capture2.PNG

En même temps, Tahroy assena un coup rapide du sien. Li ne cilla pas, il était très résistant…
L’affrontement se fit et c’est sur la longueur que nous gagnâmes, forçant le pauvre Li à prendre la fuite. Nous le suivîmes sur quelques kamamètres, mais il disparut subitement dans la foule.

Les mains vides, nous fîmes le choix de retrouver nos compagnons et ils n’étaient pas bien loin, devant l’hôtel de vente des alchimistes. Plus de chances de leur côté, ils avaient capturé Na !https://media.discordapp.net/attachments/373559063637917696/379742449775542272/capture4.PNG
Après une longue séance de torture mentale que Luvsan et Nilacina lui infligèrent, le voleur nous avoua enfin où se cachait son dernier frère, Po. Et il nous guida jusqu’à son repère.

À l’intérieur, nous pûmes apercevoir un homme en train de voler les oranges du marchand. C’était Po ; et Li surveillait afin que personne ne puisse le déranger.
Nous remarquant, Po a alors nié les faits et prit la décision de régler l’histoire pacifiquement. Il nous expliqua que lui et ses frères n’avaient plus de quoi se nourrir ces derniers jours… Mais est-ce qu’il fallait voler et attaquer des Astrubiens pour cela ?

https://media.discordapp.net/attachments/373559063637917696/379742453298888714/capture6.PNG?width=1032&height=670

Nous fûmes obligés de reprendre les armes… Et quelques solides coups plus tard, le combat était terminé ! Les bandits avaient failli avoir la peau de Luvsan, mais heureusement Li ne s’était pas remis de son premier affrontement. Nous les emmenâmes à la prison grâce aux chaînes de nos Sacrieurs.

Enfin, nous les livrâmes à Bernadaite, qui nous appris que les bandits étaient déjà venus plusieurs fois à la milice pour réclamer à manger. Mais leurs actes étaient irréparables, ils auraient dû travailler comme tout le monde…

https://media.discordapp.net/attachments/373559063637917696/379742454544465930/capture7.PNG?width=1018&height=670
Nous rentrâmes avec quelques égratignures, mais fiers de nous au quartier général et nous pûmes profiter de la récompense !

Zaelya.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils